Seasons in the abyss (Claude Lévêque)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Notice+

«Tenter une expérience au cœur de ce quartier de mixité m’a enthousiasmé d’emblée. Je réalise une œuvre à l’école, dans l’appartement de fonction du directeur qui est vide. La particularité de cet appartement est une double vision traversante coté cour d’école et coté rue. Je suis en contact avec des petits groupes d’élèves de chaque classe avec lesquels nous échangeons des idées pour occuper les lieux. «Amine aimerait jouer avec une chambre obscure et projeter dans l’appartement la cour de récré à l’envers» Les enfants sont magnifiquement réactifs. J’ai constitué une petite équipe d’écritures pour réaliser une nouvelle série de néons en résonnance avec la vie à l’école. Cet épisode qui intervient au milieu de la préparation de mes projets nationaux et internationaux est stimulant. Cette immersion dans la vie de cette école du quartier de la goutte d’Or et l’imaginaire des enfants active ma réflexion. Cela confirme bien que le métissage est une question de survie de l’espèce humaine.»

Source: [Paris Art | https://www.paris-art.com/seasons-in-the-abyss/]

Œuvre

TitreSeasons in the abyss
Description
Claude Lévêque et les élèves de l’école Pierre Budin

Installation in situ, appartement de fonction école Pierre Budin, Paris 18e


Dans l’appartement inoccupé de fonction du directeur, Pierre Perrin, "aménagé de pupitres et de chaises d’écoliers récupérés à la Mairie de Paris, Claude Lévêque a reçu successivement des petits groupes de cinq enfants, lors de séances préparatoires. Il a simultanément mis en place des ateliers d’écriture pour la réalisation de néons, invitant les enfants à écrire de la « main contraire », soit gauche pour les droitiers, et vice et versa. Durant les quatre mois de sa résidence, il a participé à certains repas collectifs à la cantine, pour le plus grand plaisir des enfants qui pouvaient, par ailleurs, lui rendre visite spontanément à l’appartement, selon des horaires définis avec les enseignants. Pour s’imprégner encore davantage de leurs univers, il a visité des chambres d’enfants. Bien que la Goutte d’Or abrite aussi des personnes particulièrement défavorisées, le quartier est classé Zone Urbaine Sensible (ZUS), ce sont les familles les plus aisées qui l’ont reçu. Par contre, les enfants se sont investis dans le projet indifféremment de leurs conditions sociales. Certains d’entre eux manifestant une aptitude particulière à appréhender le travail de Claude Lévêque, qui leur avait été présenté à la galerie Kamel Mennour, lors de l’exposition Basse Tension, et à travers des DVD, et des catalogues."
Source: https://inferno-magazine.com/2012/05/07/claude-leveque-meme-pas-peur /


Extrait du livre publié à l'occasion du projet et de l'exposition à l'école Pierre Burdin:

"Ce livre est le récit en mots et en images d'une résidence d'un an, effectuée en 2012 à l'école élémentaire Pierre Budin dans le quartier de la Goutte d'Or à Paris, durant laquelle Claude Lévêque a travaillé toutes les semaines avec les enfants de l'école, et qui a abouti à une exposition éphémère : Seasons in the Abyss.
C'est un voyage dans les profondeurs du travail de la création, où la spontanéité des enfants rencontre l'imaginaire d'un artiste pour créer une association inédite de formes, de sons et de lumières. Jusqu'à ce néon cathartique au fronton de la porte d'entrée de l'école, "J'ai peur" : Claude Lévêque a utilisé l'un des matériaux récurrents de son œuvre pour mettre en lumière les mots et les écritures des enfants.

L'installation nous fait pénétrer dans un monde d'ombres nouvelles qui déjoue la logique du sens commun. Dans les trois pièces désaffectées de l'appartement de fonction de l'école, Claude Lévêque et les enfants organisent un désordre nouveau. Les empilements de tables et de chaises de classe tracent des frontières, des parcours, des lignes à transgresser, à suivre ou à contourner, créent des chemins qui ne mènent sûrement pas nulle part…
Sur la base d'une circulaire trop peu connue de l'Education nationale, cette aventure singulière réactive de manière exemplaire l'utopie abandonnée des arts à l'école. Cette restitution est une trace unique de cette expérience qui a impliqué non seulement les enfants, mais aussi les parents, les enseignants et le personnel scolaire, et qui voudrait convaincre de la pertinence de ce type de résidences." Source: http://www.manuella-editions.fr/livre/seasons-in-the-abyss.html
En outre, "Seasons in the Abyss" semble faire référence au cinquième album studio du groupe de thrash metal américain Slayer. Il est sorti le 9 octobre 1990 chez Def American, et plus tard par American Recordings après que le label a changé son nom.
Date2012
Natureéphémère
Domaineinstallation mixte, papier peint
TechniquesMobilier scolaire et objets personnels apportés par les élèves, miroirs sans tain, boules disco, projecteurs, vitres barbouillées de peinture noire. Diffusion sonore, superposition de chants d’oiseaux, conception sonore en collaboration avec Gérome Nox.
InfluencesSlayer

Site

Lieuécole Pierre Burdin
Code postal75018
VilleParis
DépartementDépartement de Paris
RégionÎle-de-France
PaysFrance
Latitude/Longitude48° 53′ 23″ N
2° 21′ 010″ E

ATLAS

Autres prises de vues





















Fichier:00-claude-leveque-seasons-in-the-abyss-kamel-mennour-ecole-elementaire-pierre-budin-timothee-chaillou-diane-watteau-manuella-editions.jpg