Hommage à Condillac (Georges Mathieu)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Œuvre

TitreHommage à Condillac
Description
Après des études de lettres, droit et philosophie à Lille, Georges Mathieu se lance dans la peinture. Hostile à l’abstraction géométrique, il organise, dès 1947, plusieurs manifestations en ferveur d’un art libéré de toutes les contraintes et habitudes classiques, art qu’il appelle Abstraction Lyrique. C’est à partir de 1950 qu’il réalise ses premières peintures tachistes. Il entraine ainsi la peinture vers un nouveau champ sans esquisses préparatoires, en appliquant directement les tubes de couleur sur la toile. Habitué aux grands formats, il s’intéresse peu à peu aux cartons de tapisseries dont il confie la réalisation à la Manufacture Nationale des Gobelins. Artiste protéiforme, il s’occupe également de design, d’architecture et de communication. En 1975, il est élu à l’Académie des Beaux-Arts. Une phrase de Galbraith, un économiste canadien que Mathieu aime citer, résume bien sa philosophie ‘’l’artiste est maintenant appelé, pour réduire le risque de naufrage social, à quitter sa tour d’ivoire pour la tour de contrôle de la société’’.
L’œuvre installée dans le Hall du bâtiment du l’Université Joseph Fourier est un dépôt du Mobilier National. Bien qu’étant une tapisserie, l’œuvre est empreinte d’une certaine spontanéité du geste de l’artiste. L’Hommage à Condillac reprend les formes, les couleurs et les lignes constituant l’essentiel du style de Mathieu qu’est l’abstraction lyrique.
Date1966
Naturepérenne
ProgrammeDépôt du Mobilier National
État de conservationbon état
Domainetapisserie
Hauteur (m)7,43
Largeur (m)4

Site

LieuUniversité de Grenoble Alpes
Adresse621 avenue Centrale
VilleSaint-Martin-d'Hères
PaysFrance
Détails sur le site
Hall du bâtiment administratif
PMRsite accessible aux personnes à mobilité réduite
Latitude/Longitude45° 11′ 30″ N
5° 46′ 02″ E

ATLAS








7,43 m

4 m













Fichier:image-manquante.jpg