Le Lavoir de Blessey (Remy Zaugg)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Notice+

Françoise Naudet, présidente de l'Association des Sept vallées en Haute Côte d'Or, aujourd'hui décédée, veut sauver de l'indifférence les lavoirs de villages. Elle est à l'origine de la prise de conscience qui conduit, entre autres, à l'organisation d'un circuit dans le cadre du programme européen Leader II. Le Groupe d'action locale que préside Martine Eap-Dupin, conseillère générale et maire de Précy-sur-Thil avec l'appui de Jacqueline Bosset-Chauvière au Conseil général de Côte d'Or, appuie ce projet de la Fondation de France. Treize villages sont concernés par les restaurations et neuf oeuvres sont commandées pour les lavoirs de huit d'entre eux. A cela s'ajoute une commande photographique dont rend compte un livre. L'ensemble de l'opération bénéficie de l'appui de l'entreprise Whirlpool (Daniel Payan).

À l'occasion de la rénovation du lavoir du village de Blessey, dont l'architecture présente une forme en demi-cercle, les commanditaires ont souhaité valoriser le lieu en faisant intervenir un artiste dans le cadre d'une action commune à plusieurs villages de la région. Rémy Zaugg réaménage la circulation à l'image de l'architecture en semi-circularité du lavoir. Il s'agit d'un travail de nature essentiellement topographique ; non touché, le lavoir se perçoit d'autant plus comme un épicentre. Des perspectives nouvelles sur l'environnement apparaissent et aboutissent au réaménagement d'anciens chemins délaissés et à la restauration de murs de pierres sèches. Par ailleurs, un étang est créé derrière le lavoir. Une inscription sur le couronnement de la digue correspondant à une désignation des éléments du paysage par mots choisis par les habitants finalise le projet.

Œuvre

TitreLe Lavoir de Blessey
Description
Zaugg propose un réaménagement de la circulation à l'image de l'architecture en semi-circularité du lavoir. Il s'agit d'un travail de nature essentiellement topographique ; non touché, le lavoir se perçoit d'autant plus comme un épicentre. Des perspectives nouvelles sur l'environnement apparaissent, qui aboutissent au réaménagement d'anciens chemins délaissés et à la restauration de murs de pierres sèches. Les commanditaires s'impliquent complètement et gèrent remarquablement bien les tensions et conflits inhérents à la différence de point de vue dans un domaine aussi sensible que l'environnement. Cette réalisation provoque une redynamisation des métiers de la pierre et s'accompagnera d'un programme de formation et d'insertion. Au regard de l'ensemble de l'environnement, la question du lieu central comme pôle structurant se fait jour. Par ailleurs, la dernière phase du processus consistera à créer un étang derrière le lavoir. Une inscription sur le couronnement de la digue correspondant à une désignation des éléments du paysage par mots choisis par les habitants finalisera le projet.
Date2007
Précision sur les dates1997-2007
Naturepérenne
Contexte de production
Le médiateur proposa Rémy Zaugg, artiste suisse connu pour la pertinence de ses points de vue sur l'espace public et social. Depuis le milieu des années soixante, Zaugg analyse les conditions de perception liées à l'œuvre d'art. Partant d'un tableau de Cézanne, il développe la conscience de sa perception, procède de la dénomination, et aboutit à la
Précision sur le domaineœuvre d’art
CommanditaireFondation de France, Les Nouveaux Commanditaires
CommissaireXavier Douroux
Partenaires publicsLe Consortium, Conseil Général de la Côte d'Or, Région Bourgogne, Programme européen Leader II, Fonds européens FSE, Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionnelle de Côte d'Or, DRAC Bourgogne, Sivom de Venarey les Laumes, Commune de Blessey
Partenaires privésFondation de France

Site

VilleSource-Seine
DépartementCôte-d'Or
RégionBourgogne Franche-Comté
PaysFrance
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude47° 29′ 21″ N
4° 41′ 04″ E

ATLAS

Autres prises de vues





















Fichier:Zaugg-.jpg