Les Mangoustes de Beauvais (Stefan Rinck)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Œuvre

TitreLes Mangoustes de Beauvais
Description
Évoquant des gargouilles archaïques échappées d’un beffroi, Les Mangoustes de Stefan Rinck forment un totem à triple face et triple corps, affichant l’expression interdite de ceux qui s’interrogent sur leur condition.
Dans le cadre d’une récente résidence artistique au Quadrilatère, à la Maladrerie Saint-Lazare de Beauvais, l’artiste a réalisé un ensemble d’immenses sculptures en apparence ludiques, exposées en plein air sous un titre emprunté à un documentaire tourné en 1953 par Chris Marker et Alain Resnais, et dénonçant le manque de visibilité de l’art africain dans les musées : Les statues meurent aussi. Parmi ces statues monumentales et mutiques se trouve cet ensemble de trois mangoustes sculptées dans un bloc de calcaire d’Italie et pesant dix tonnes.
Pièce unique, elles sont à envisager comme une allégorie, un rappel ou une alerte au public de l’artiste-artisan face au matériau brut, comme un prélude à tous les artisans de l’excellence installés en bordure de Beaupassage.
Au-delà, elles peuvent être vues comme un spécimen du travail d’un artiste iconoclaste créateur d’un bestiaire chimérique, grotesque et mythologique, un écho de pierre à la forêt de carton d’Eva Jospin.
Les Mangoustes ont été exposées en octobre 2017 au Jardin des Tuileries, dans le Hors-les-Murs de la FIAC.
Date2018
Naturepérenne
Programme1 immeuble, 1 œuvre
Précision sur les dimensions250 x 145 x 140 cm
Maîtrise d'ouvrageEMERIGE

Site

Code postal75007
VilleParis
PaysFrance
Latitude/Longitude48° 51′ 17″ N
2° 19′ 31″ E

ATLAS




[[Source::[Ministère de la Culture]| ]]


















Fichier:Stefan-Rinck-Les-Mangoustes-de-Beauvais-2017.jpg